Où est la tolérance, quand on diabolise les votants ?

Impossible de me taire, comme d’habitude, au risque toujours de perdre mes lecteurs, aucune importance d’ailleurs face à mes valeurs. Je ne peux plus me taire, voilà une semaine que je me retiens, mais c’est terminé. J’aperçois au loin mon doux rêve de révolution citoyenne, et cet engouement ne m’a pas été apporté par Méluche. Il existait déjà, bien profondément, au creux de mon être.

Cette semaine, comme à chaque élections présidentielles, j’ai perdu deux trois potes, qui ne devaient pas en être certainement parce que dans mon monde à moi, on ne se tire pas dans les pattes pour un candidat. Pourtant, c’est tout ce que les gens savent faire, se tirer dans les pattes, et même pas in real life en plus.

Il est temps que je pose des mots sur mes pensées, mais avant, pour les plus véhéments qui liront ces lignes, sachez que je ne soutiens aucun partis politique, que je suis française et que je n’ai jamais fait ma carte électeur. Et ce que je sais également, c’est que pour une partie de ceux qui liront ceci, je ne vote pas, alors je dois fermer ma gueule. Ce qui est déjà très réducteur quand on veut prôner la tolérance autour de soi. Voyez déjà, qu’en n’ayant même pas aborder le principal sujet de mon article, je m’expose déjà à d’hypothétique problèmes stériles qui mèneront à des polémiques stériles. Dommage pour ceux là, je continue pour les autres.

Maintenant que j’ai posé les bases, il faut aussi que je remonte loin dans mon enfance, pour que vous puissiez entrevoir le pourquoi du comment de cet article, allons y :

Je suis née en 1991, et je pense qu’à ma naissance, le Front National était déjà réputé comme un parti national-raciste. Avec Jean Marie à sa tête en plus, ça devait être sacrément endiablé les débats. Avançons le temps.

Nous sommes en 2002, Le Pen passe le second tour, et tout la France s’enflamme et cours dans les urnes pour voter Chirac pour contrer Lepen, j’avais 11 ans et la politique, où du moins ce que j’en voyais à la télévision, m’indiquait déjà clairement que si le FN passait à la présidence, notre pays serait perdu. Et à 11 ans, j’y croyais et je déblatérai avec mes amis dans la cour de récré, que si le FN passait, la France deviendrait raciste et nous nous mettions tous d’accord sur le fait que plus tard, jamais nous ne voterions pour le Front National, ni Jean-Marie, ni Marine, nous étions déjà des ninis avant même que les médias ne nous proclame comme tel en 2017. Mais bon, nous n’avions que 11 ans et en plus Saez et Diams me berçaient avec leur chants anti FN.

Pour mes 18 ans, en 2009, et comme tous français, l’Etat m’a offert le droit de voter. Mais au final, je n’ai jamais fait cette carte, car à mes 18 ans, je ne croyais déjà plus au discours politiques, voir la déception de mes proches à chaque quinquennat m’a toujours conforté dans le fait qu’aucun parti ne servira jamais le peuple avant son propre intérêt. Et encore moins le FN, avec tout les réseaux sociaux qui ont explosés à l’époque, on pouvait voir encore plus que le FN c’était le diable.

En 2012, à la première élection à laquelle j’aurai pu participé, je n’ai donc pas voté, bien qu’au final, influencer par mes proches et leurs avis, j’ai toujours penché vers la gauche. Car s’ils imaginaient que la gauche pourrait les sauver, alors j’aurai fait n’importe quoi pour leur donner cet espoir. Mais au final, aucun espoir n’a été assez fort pour me mener vers l’isoloir.

Aujourd’hui, j’ai 25 ans, et je n’ai toujours pas envie de voté, je n’ai toujours pas de carte électeur, et j’ai toujours le même avis sur les partis politiques, aucun ne me plaît réellement.

macron lepen

Mais il y a un mois, j’ai décidé d’aborder le problème différemment, j’ai voulu éloigner de moi tout les préjugés avec lesquels j’ai grandit, notamment par rapport au FN. Car au final aveuglé par la haine qu’on m’a dit d’avoir, je n’avais jamais lu un traître mot de son programme, car le racisme ne fait pas parti de mes valeurs, et si un partis à des valeurs raciste, j’en veux pas. Alors pendant quelques heures, j’ai sortis de mon esprit ce que tout le monde affirme concernant le racisme de Marine, j’ai voulu sortir de mon esprit ce que les médias et journaux balançaient et balancent encore chaque jour sur le FN, et j’ai voulu voir l’électorat du FN, j’ai voulu le comprendre. Surtout quand j’ai su que le second tour se jouer entre Marine Lepen et Macron, ce qui ne m’étonnait même pas.

J’ai regardé des meetings et pas ceux dans le zapping de Yann Barthès qui diabolisent les électeurs, j’ai regardé des interviews de Marine, j’ai regardé son programme, et c’est là que j’ai compris.

J’ai compris pourquoi tant de gens votaient FN et souffrait de la propagande ambiante de la gauche et des médias bien-pensants qui se contentent juste de cantonner ces gens au termes de racistes ou d’antisémites, et que ces gens là, qui ne sont ni racistes ni antisémites, en souffrent, et que ces gens là, personne n’essaye de comprendre leur avis, et surtout pas les gauchistes bien-pensants.

Ces mêmes gauchistes bien-pensant que j’ai vu à la « manifestation » de jeudi sur le thème : « NI LEPEN, NI MACRON », assis là, au milieu de la place du Capitole, à ne rien faire, avec leur pancarte en carton et leur look underground qui leur sert à se démarquer de la société, le même que moi, à mes 16 ans. Ils étaient là, sans trop de convictions, enfin si, « NI LEPEN NI MACRON » , mais au final en tentant de discuter avec eux, j’ai fini sur la conclusion de certains « De toutes façons le pire du pire c’est Lepen, elle est fachos, elle va mettre les homos dans des camps, alors si vraiment les gens ne nous suivent pas, on votera Macron pour la contrer ou on s’abstiendra pour la contrer aussi, on veut pas de raciste !!!!!!!!  » suivis de (j’étais accompagnée de mon amoureux, qui est métisse et on s’en fout, mais c’est ce qu’une super-mélenchoniste lui a dit ensuite ne m’a pas plu, et à lui non plus d’ailleurs) « TOI T’ES BALSANAIS ELLE VA TE DÉGAGER DIRECT !!!! ON VEUT MELENCHON »

Wahou, quelle répartie.

Quelle répartie fulgurante, venant d’une personne qui se dit tolérante. Mais peut-on se dire tolérant quand on juge une personne sur la couleur de sa peau, tout en prônant qu’on est contre un parti soit disant raciste parce que les médias t’ont bercer dans l’idée que le Front-National c’est en quelques sortes un quatrième Reich ?

Je ne pense pas non. Et puis j’ai balancé une bombe dans le tas :

« Vous savez, je ne vote pas et ne crois en aucun parti, mais je crois en mes convictions et mes valeurs, et en me renseignant énormément sur d’autres médias que les médias populaires, j’ai trouvé réponse à mes questions concernant le FN, et toutes mes croyances furent faussées, car au final, vous jugez une femme qui n’a jamais énoncer le moindre mot raciste dans aucune de ces interviews, vous la cantonner au même rang que son père, qui lui a connu des guerres et des propagandes antérieures aux nôtres, mais en plus vous vous permettez de répandre des informations fausses sur elle, alors qu’aucun d’entre vous n’a lu son programme, et pire encore, vous faites passez des mots comme « étranger-immigrés-migrants-réfugiés » qui existent dans le dictionnaire depuis bien avant la naissance de vos propres grands-parents, pour des mots racistes alors qu’ils font partis intégrantes de la langue française. De plus aucun d’entre vous n’a plus d’arguments qu’un TF1 ou un BFMTV, ce qui prouve qu’aucun d’entre vous ne s’est jamais renseigné sur ce parti et pourtant vous jugez sans savoir, c’est quand même un comble. Je prends la défense de Marine, sans affirmer que ce qu’elle dit dans son programme sera réalisé à 100%, mais en affirmant que si cette femme de caractère passe, j’ai plus d’espoir quand à l’avenir de notre pays, car il y a le facto qui fait que son programme est concret, possible et surtout, descendu par les médias, et si la vie m’a bien appris une chose, c’est de ne pas faire confiance aux médias. Si à leur d’aujourd’hui on ne bouffe que du Macron partout depuis des mois, c’est bien parce que Lepen leur fait peur, et moi j’aime ça. Je ne veux pas donner la France à l’Europe ou à L’Allemagne et encore moins aux banques, tout ce que Macron défends, je ne veux pas d’un homme qui fait campagne aux bras de Daniel Cohn-Bendit qui est un monstre qui assume sa pédophilie au grand jour, je ne veux pas que les plus riches soit exonérés de leurs impôts au détriment des classes les plus en galère, je ne veux pas de la loi 49.3 en pire, je ne veux pas d’un ministre de l’économie qui a fait hausser le chômage sous Hollande ou tout simplement un Hollande 2, je ne veux pas de l’oligarchie, contre laquelle vous vous battez apparemment d’après vos cartons, en clair, je ne veux pas Macron. Donc non je ne vote pas, mais si j’avais fait ma carte dans les mains, j’aurai voter Lepen sans vergognes et je vous incite à faire autant. Car même si elle ne passe pas, il y a une chance que nous ayons notre révolution citoyenne, car si elle passe, tout ceux qui ne la voulait pas au pouvoir auront une raison de se révolter, et pour une révolte contre cette société qui me fait vomir, je suis prête à tout, même à revoir mes préjugés sur le Front National.  »

Sur ces mots, aucune réponse, encore une fois, aucune tolérance, la moitié se sont levés et sont partis sans mot dire, sans même l’ombre d’un argument que j’attendais impatiemment pour pouvoir débattre avec eux dans le plus grand des calmes, rien, ils en ont même abandonnés leur manifestation et leur convictions, tout comme les trois quarts des 100 personnes insoumises présentes ce jour-là. Un seul est resté converser avec nous, il a compris mon argumentation, et si j’ai pu le réorienter vers un vote plus utile que celui de Macron, j’en suis très fière.

Cette journée fut pour moi un triste spectacle, sachant que Mélenchon est arrivé premier à Toulouse, je me trouve en quelques sortes dans le berceau des insoumis, et j’étais fière d’eux, pas parce qu’ils avaient voté Mélenchon, je ne le supporte pas, mais parce que pendant le temps d’un meeting, ils étaient comme moi, révoltés et assoiffés de justice, de solidarité et d’amour de leur pays, de leur valeurs. Mais ce jour là, j’ai compris que ce n’était que l’effet de masse, encore une fois, l’instinct grégaire était passé par là.

Depuis jeudi, je ne disais plus rien, ni sur mes réseaux, ni sur mon blog, ni à personne. Parce que ça m’a saoulée, ça m’a gonflée d’être ranger dans une catégorie de raciste alors que je suis française d’origine espagnole et allemande, avec de la famille au Vietnam, un petit-ami français-espagnol avec la magnifique couleur de la Guinée, que mon seul frère est musulman et que mes deux meilleurs amis sont franco-algériens, sans oublier mon amour inconditionnel pour l’humain. J’ai détesté cette meuf qui a dit à mon mec « Toi t’es balsanais elle va te dégager direct » , j’ai été blessée de m’engueuler avec des amies parce que j’avais envie d’exprimer mes nouvelles suppositions tout en conservant mes convictions et mes valeurs. Ces derniers jours m’ont mise en colère, car je ne veux pas que mes proches soient désinformés, et encore moins qu’ils pensent que je suis facho parce que je serai prête à foutre le nom de Lepen dans une urne où dans tout les cas je n’irai pas car j’ai pas fait ma carte par conviction justement.

macron

Ils penchent tous vers Macron, normal les médias leur dictent, et ils écoutent, sans même s’en rendre compte, en criant que Lepen serait le retour d’Hitler alors que ce dernier était de gauche, ils disent que Lepen est un parti Pétainiste, ils disent que tout les étrangers seront renvoyés chez eux, et ils en disent beaucoup des conneries, sans même se rappeler qu’on vit dans le pays du droit de l’homme, mais certainement pas dans le pays de la liberté d’expression, ça je vous le garantis. Ils ne voient pas ce qui est limpide, la propagande ambiante pro-Macron, et ne voient pas qu’ils courent eux même à leur perte avec leur abstention ou vote blanc bidon qui ne sont dans tout les cas pas reconnus dans notre prétendue démocratie. Le pouvoir au peuple qu’ils disent, mais pas au peuple neutre qui vote blanc et encore moins au peuple qui rechigne a choisir dans ce qu’on leur propose impose. Alors partant de ce principe pour moi la démocratie n’existe pas.

J’ai l’espoir que les citoyens oublieront les propagandes décennales sur le FN qu’ils ont toujours connus et qu’ils ouvriront le programme de Marine, et j’espère qu’ils comprendront également qu’en votant pour elle, tout le monde aura plus de chance de s’en sortir avec elle au pouvoir plutôt qu’avec un Macron qui donne son âme aux banques et lobbys divers et variés qui nous entravent déjà bien assez au quotidien. Mais j’avoue que j’ai peu d’espoir.

Il ne reste que 7 jours, 7 jours pour essayer de changer les choses, et si il y a bien une chose qui est sûre car le mandat précédent le démontre de lui même, c’est que Macron ne changera rien. Pourtant il est là, à envahir toutes les couvertures des magazines. L’Etat nous l’impose, maintenant il est temps de se demander pourquoi ?

macroooon

Je conclurai cet article avec un superbe article du blogueur Un homme de lettre que je vous conseille vivement de lire avant de retourner à votre quotidien. Mais également, pour comprendre encore mieux mon point de vue, je vous invite également à visionner deux petites vidéos ci-dessous :

Osons causer : Si vous hésitez à voter Macron, regardez ça.

&

Pourquoi voter Lepen et faire barrage à Macron ?

Merci, comme toujours, pour votre temps et votre lecture.

Mahaut

14 commentaires Ajouter un commentaire

  1. May dit :

    cool cet article. Je ne peux pas dire que je suis 100% d’accord avec toi mais ca fait du bien (oh oui putain ca fait vraiment plaisir) de lire quelqu’un qui a un avis et des arguments autres que ce que l’on nous sert sur un plateau et pour ne rien gâcher c’est bien écris!

    Aimé par 1 personne

    1. Merci beaucoup et putain ça fait du bien des commentaires comme le tien !

      Aimé par 1 personne

  2. Flo dit :

    Bonjour, je pense que Marine est plus intelligente que son père et cache mieux son racisme (et passe sous silence certaines mesures qu’elle pourrait prendre dans le futur…), son programme et son parti est bien raciste malheureusement. Voici quelques exemples de choses réalisées par les communes FN (triste bilan…) :
    http://www.riposte-republicaine.fr/bilan_du_frontisme_municipal_mi_mandat_lenvers_du_decor_est_accablant
    et voici une lettre ouverte d’une polonaise qui a voté blanc chez elle aux dernières élections… (le facho est passé, en voici les conséquences…) :
    https://act.wemove.eu/campaigns/lettre-ouverte?utm_campaign=Kso2WDXhpy

    Aimé par 1 personne

    1. Merci pour votre point de vue.
      J’ai lu vos deux documents, sachez que je vis sur Toulouse, et le maire (de droite) n’a pas attendu l’idée des communes gérées par le FN pour faire sauter 50% des subventions des écoles, cantines et périscolaire également, et ce dès 2015. Il faut se méfier de tous, qu’ils soient de gauche, droite, milieu qu’importe, ils servent tous leur propres intérêts avant ce du peuple. Pour ma part je ne vote pas, j’émets juste ma « préférence » politique entre Lepen-Macron, mais au fond je sais très bien qu’ils ne changeront rien, et d’autant plus que c’est Macron qui finira président. Ce qui est bien plus grave à mes yeux d’ailleurs. Le FN a peut être des valeurs conservatrices, voire racistes, mais je ne suis pas raciste et je ne le serai jamais, je sais juste faire abstraction de ces rumeurs lancés par les médias, et je trouve que son programme est meilleur pour l’intérêt des français, que celui de Macron qui va nous faire courir à notre perte.

      J'aime

    2. May dit :

      Je pense que c’est la base de la démocratie, que chacun puisse exprimer son opinion sans être juger ou perdre ses amis… mais beaucoup l’ont oublié.

      Aimé par 1 personne

    3. Oh oui je te le garantis ils ont oubliés, mais bon, s’ils partent pour une opinion que m’aurait ils apporter durant de dures épreuves ? Rien du tout. Nous ne sommes pas en démocratie, ce n’est qu’une belle illusion et là encore ce n’est que mon avis.

      J'aime

  3. Sandra dit :

    Sans diaboliser qui que ce soit, j’admets avoir beaucoup de mal face à ceux qui soutiennent une politique qui se base principalement sur la peur des étrangers et de toute cette partie de la France issue de l’immigration africaine. Et en voyant la montée du FN et la banalisation de ses idées j’ai tout simplement peur. Peur du racisme, peur de la montée des violences. .. Il est en tout cas toujours intéressant de comprendre le point de vue de l’Autre. Bonne soirée à toi

    Aimé par 1 personne

    1. Je comprends totalement votre point de vue. J’émettais surtout l’hypothèse que le FN est peut-être diaboliser parce qu’il fait surtout peur aux députés etc vu qu’ils risquent de perdre leur postes. J’émettais aussi la possibilité que si cette Marine passe, j’ose espérer que les gens seront tellement en colère, qu’ils se révolteront vraiment, et pas par de simple manifestations pacifistes que personne n’écoute tout en haut de la pyramide. Je crois au rassemblement des peuples, à l’amour de son prochain , j’ai juste voulu me mettre à la place des votant FN, pour essayer de les comprendre, car au milieu des fachos, se trouvent des gens perdus, apeurés, usés de leur quotidien. J’aime me mettre à la place des autres pour essayer de les comprendre. Essayer de comprendre l’électorat du FN, fait que je me retrouve rapidement cantonner dans la catégorie raciste ou que sais-je encore. On ne peut pas diaboliser tout les votants du FN, des racistes il y en a partout et tout autant à gauche, il faut arrêter de classer le racisme dans un seul parti alors qu’on voit bien qu’il est partout hélas. Merci pour votre lecture et votre point de vue. Très bonne soirée également.

      Aimé par 1 personne

    2. Sandra dit :

      Il y a juste une différence entre être raciste ou xénophobe à titre personnel (je rappelle en passant que les actes discriminatoires sont répréhensibles ) et baser un programme/engagement politique sur des thèses racistes et xénophobes.

      J'aime

    3. Je ne suis ni l’un ni l’autre.
      La discrimination je connais, malheureusement avec mon copain (couple mixte, qui est d’ailleurs pour moi discriminatoire de nous qualifier comme tel alors que pour nous nous sommes juste un couple normal) on vit dans le racisme tout les jours, si c’est pas un blanc qui nous dévisage, c’est un black et vice versa, tous les jours y’en a pour tout les goûts et toutes les couleurs.

      Je suis très curieuse de voir les thèses dont vous parlez avec les preuves qui certifie que Marine Lepen (et non ces collègues ou son père) est mélé à ce genre de saloperies que je n’approuve guère.

      J'aime

  4. François dit :

    Et bien on a tout le concentré de discours de le pen et tous les poncifs d’usages. Macron et l’oligarchie, les banques, pas de discours raciste chez marine le pen, les médias qui dictent la façon de penser… Du pur produit et du bon lavage de cerveau.

    Je comprends pourquoi la moitié de l’assistance est parti car on est loin de discourir. C’est du copier / coller de trac.

    Il vous reste juste à réfléchir et à forger votre opinion (marine, macron ou le pape François) Mais de grâce ne parlez de discourir quand vous faîtes du copier / coller d’un candidat .

    J'aime

    1. Je fais copier/coller d’un candidat ? Vous arrivez comme ça, et vous me dites qu’en gros mon article est un copier/coller ? Tout ça parce qu’il ne raisonne pas comme vous l’auriez voulu ? C’est quand même un comble.

      Mon opinion est toute forgée, je ne voterai pas et ne voterai jamais, mais je n’ai point de honte à reconnaître qu’il vaut mieux une Lepen au pouvoir plutôt qu’un Macron.

      Lepen est encore une chance, pour tout les autres électeurs des différents partis, de voir naître une révolte dans ce pays de moutons. Ce qui ne se fera jamais sous un quinquennat de Macron.

      Je pense aux autres justement et à l’intérêt de tous. Vous dites que je fais un copier coller, ce qui n’est point le cas, mais vous vous arrivez sans arguments, pour dire que je copie le discours de je ne sais qui, alors que vous êtes le pur mouton des médias qui diabolisent Lepen, vous ne l’aimez pas, sans savoir pourquoi si ce n’est l’argument de plomb de tout le monde « elle est raciste » mais d’où en fait ? Sortez une preuve et je vous donnerez raison, mais comme vous n’en avez pas, je ne peux pas vous faire ce plaisir.

      Merci tout de même pour votre lecture.

      J'aime

  5. Aphadolie dit :

    Libre à chacun d’avoir ses propres convictions. Je ne suis pas pour Le Pen et encore moins Macron… Mais je me dois de respecter ton choix. Cordialement.

    Aimé par 1 personne

    1. Tout à fait ! LIBRE à chacun de penser ce qu’il souhaite. Je ne dis pas que Lepen est la sainte parole, non, je dis juste qu’il y a des millions de gens qui la hait sans jamais avoir lu un mot de son programme. Et si les gens se disaient insoumis, ce que je suis, une insoumise mais pas grâce à Mélenchon, ça remonte à plus loin que ça, ils comprendraient qu’en scandant dans la rue qu’il faut voter Macron pour contrer Lepen, ils courent eux même à leur perte ainsi qu’à la mienne?

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s