Couple mixte : La discrimination silencieuse.

 Parfois un regard vaut mille mots.

Chose que j’ai apprise à mes dépens. Aujourd’hui je suis bien habituée à me faire dévisager par des inconnus. Une habitude qui n’a pas de raison d’être d’après moi, mais elle est là, et elle a élu domicile dans ma vie depuis maintenant sept ans. Une routine malfaisante. Quand j’ai le malheur bonheur de me balader dans la rue main dans la main avec ma moitié, ou pire, bras dessus bras dessous, mon entrain est bien trop souvent freiner par les regards accusateurs des passants, et d’un coup, mes ballades prennent souvent des airs de tribunaux.

Pourtant on ne s’affiche jamais, on déteste ça. Mais apparemment une blanche et un métisse ensemble, c’est déjà l’affiche pour eux.

Dans ces moments là, c’est toujours la même chose, ma main qui serre la sienne, mon sang qui ne fait qu’un tour, mon cœur qui rétrécit et qui part se cacher pour ne pas s’emballer. On ne va quand même pas les agressés, ce serait nous abaissait à leur niveau..

Seulement aujourd’hui, j’en ai marre de me taire. Je ne supporte pas faire celle qui ne voit rien, et je ne supporte plus d’être jugée par des inconnus.

Pourtant, je n’entends pas leur pensées, mais leurs regards fermés me donnent souvent un avant goût, cette façon de nous dévisager en dit vraiment long. Un mélange de mépris parfois saupoudré de haine sur un lit de lâcheté. Un coup c’est lui qu’on dévisage : « Que fait-il avec elle ? » , « Il est avec une blanche le traître. » , « Pffff ». Souvent des blacks. Qui plus est, souvent des femmes. Et d’un coup c’est moi qu’on dévisage : « Ah elle est belle la France » , »Mais que fait sa famille ? » , « Comment peut-elle sortir avec un noir ? » Souvent des blancs, qui plus est, souvent des hommes.

Toujours des sales regards, mais jamais un seul ne nous le dira en face évidemment. Mais qui sait, peut être qu’un jour l’un d’entre eux prendra son courage à deux mains. Mais forcément, un grand black d’un mètre 90, ça dissuade forcément.

Un triste constat en somme.

Vous l’aurez compris, aujourd’hui c’est la discrimination des couples mixtes qui est dans mon viseur. Une discrimination parmi tant d’autres sur cette planète, mais celle là personne n’en parle. Déjà, cette étiquette « Couple Mixte » mais qu’est ce que ça veut dire ? On n’est pas un couple normal c’est ça ? On ne rentre pas dans les cases ?

Nous sommes juste un couple heureux et amoureux. Comme beaucoup dans notre cas.

Il est métis, je suis blanche, et alors ? Où est le crime ? Où est l’erreur ? Pour nous il n’y en a aucune. Mais pour ces centaines d’inconnus croiser en 7 ans de vie commune, forcément il doit y avoir une couille dans le potage pour sortir leurs plus vilains regards quand nous croisons leur routes. Heureusement que cela n’arrive pas tous les jours, mais le simple fait que ça n’arrive ne serai-ce qu’une seule fois, c’est déjà la fois de trop.

Question d’éducation ? Racisme ? Peur ? Haine ? Préjugés ? Manque d’ouverture d’esprit ? On l’ignore, et rien ne pourra excuser les insultes lancées via les regards mauvais de tous ces gens. Qui sont-ils pour se permettre un tel jugement ? C’est ce que je reproche à notre société. Aujourd’hui tout le monde se permet de juger tout le monde, le plus souvent via internet parce qu’il n’y a aucune répercussion. Les gens se pensent courageux derrière leurs écrans et se permettent tout et n’importe quoi. Mais dans la rue ton écran ne te protège pas, tu ne peux pas te permettre de dire tout haut ce que tu penses, parce qu’ici il y aura des répercussions, comme mon poing dans ta gueule, par exemple. Alors leur seule arme, c’est leur regard.

Pendant ce laps de temps, on ressent comme un violent comeback en 1865, où les noirs et les blancs ne se mélangeaient pas, nous sommes pourtant en 2016. Quand on affronte leurs regards, ils finissent toujours par baisser les yeux. Toujours. Comme des enfants qui savent que la bêtise qu’ils ont faite est mal, et que leur culpabilité est trop lourde à porter. Une chance pour eux qu’on ne soit pas agressifs.

Et après notre colère, l’apaisement.

L’apaisement de se dire que oui, peut-être qu’on les débectent ces pauvres gens, mais nous, nous sommes heureux. Nous, nous n’avons pas besoin d’épier les couples différents du nôtre, parce que notre bonheur nous suffit, pas besoin de regarder ailleurs, et encore moins avec mépris. Nous n’avons pas non plus besoin de l’avis des autres, et encore moins des regards accusateurs.

Nos regards transpirent l’amour, ils ne sont pas remplis de haine. Et ça, c’est ce qui fait toute la différence entre eux et nous. Nous, heureux de se réveiller côte à côte chaque matin et comblés de s’endormir ensembles chaque nuit. Fiers de marcher ensembles, main dans la main, complices comme au premier jour. Ivres de notre histoire que l’ont construit chaque jours. Nous qui nous comprenons avec un regard, un souffle.. Nous qui sommes si différents, mais pourtant deux âmes sœurs, n’en déplaisent à certains. Ce sont ces différences qui ont fait de nous un couple heureux et solide. La vie est un grand voyage et je veux continuer ce voyage avec lui.

Mahaut

 

 

 

9 commentaires Ajouter un commentaire

  1. Salomette dit :

    C’est vraiment triste, je trouve. En être encore là, c’est vraiment incroyable, il y a décidément encore plein de choses à faire évoluer… Il va falloir ouvrir les consciences…Et vite !

    Aimé par 1 personne

    1. Oui ça arrive encore même en 2017, c’est triste, mais c’est comme ça, il y a des gens qui n’aime pas la mixité, qui ont peur du mélange des couleurs, je ne sais pas, mais les petits regards du quotidien sont pesant à la longue. Mais bon, ce n’est pas ça qui nous séparera. 🙂

      Aimé par 1 personne

    2. Salomette dit :

      Oui vous avez bien raison !

      J'aime

  2. Ton témoignage est touchant et bouleversant !
    Eh, oui, nous sommes à l’aube du 21 siècle et les préjugés ont la dent dure !
    Vis ta vie avec la personne avec qui tu te sens bien, qui t’aime, qui a des valeurs et je te souhaite de faire un long chemin avec cette personne.

    Aimé par 1 personne

    1. Merci, je suis contente que ça touche quand même des gens, parce qu’on en parle pas assez (parmi toutes les discriminations qu’il y a malheureusement déjà ). Merci en tout cas.
      Oui je la vis depuis 7 ans déjà et j’espère que cela ne s’arrêtera pas là 🙂

      J'aime

  3. J’ai vécu ça avec mon ex d’origine asiatique

    J'aime

  4. Aglaé dit :

    Il y a des c…. partout, hélas. Ça doit être rageant de vivre ça au quotidien.
    J’aime beaucoup la chute de ton article, alors, je vous souhaite un long et beau voyage.

    J'aime

    1. Et oui malheureusement, ce matin encore en allant faire les courses, des regards accusateurs (on ne se tient même pas la main, on ne s’embrasse même pas dans la rue, enfin on se montre pas) mais non toujours quelqu’un pour juger, hélas. Merci beaucoup, le voyage continue 😉

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s