Mon voyage en Thaïlande #1 : Bangkok, la ville qui ne dort jamais.

IMG_1062.JPG

Bangkok, la ville qui ne dort jamais.

La Thaïlande, mon tout dernier voyage : Juillet 2015. Mais également mon premier grand voyage avec mon amoureux. Je n’oublierai jamais. Ce voyage est le plus beau voyage que j’ai pu faire jusqu’ici. J’ai eu un véritable coup de foudre pour la Thaïlande. J’avais tout regroupé en un seul article, mais chaque ville mérite son billet, parce que c’était vraiment merveilleux. Nous sommes partis donc partis à l’aventure. Et c’est dans la capitale qu’à commencer ce beau voyage.

Je me souviens de notre arrivée à Bangkok (capitale Thaïlandaise qui est aussi la ville avec le nom le plus long au monde), c’était pour moi un nouveau monde mais aussi un soulagement incroyable d’atterrir car le voyage fut périlleux pour nous, comment vous dire ? On a toujours la chance d’avoir les voisins d’avion les plus relous de monde entier, mais bon sur le moment c’est chiant, mais après on en rigole pendant des lustres. Du coup Bangkok, dès que tu arrives tu comprends ta douleur, à la sortie de l’aéroport, les 35° dégrés à l’ombre te tombe dessus avec toute son humidité ambiante, c’est choquant la première fois, l’odeur aussi, l’air sent bizarre mais sur le coup tu ne t’en rends pas vraiment compte car arriver à Bangkok nos bagages étaient perdus. Haha. Nous nous sommes donc rendu à notre hôtel au centre ville de Bangkok en taxi. 1h30 de trajet plus tard et après un premier aperçu de la ville sur la route, j’étais stupéfaite.

Première ville : Bangkok, la démesure.

IMG_1070

Arrivés à notre hôtel à Bangkok : Je n’avais jamais vu ça, nous avions réservés une chambre d’hôtel modeste, arrivée devant l’hôtel, c’était un bâtiment immense : un building qui au 14 ème étage se diviser en trois énormes tours de plusieurs dizaines d’étages. Le temps de nous reposer un peu, 21h nos bagages arrivées à l’hôtel entières et sans dégâts. Fatigués mais émerveillés, le premier soir, nous avons mangé dans un des nombreux restaurants de l’hôtel, nourriture délicieuse, le tout sur fond de chanson chanter par un chanteur Thaïlandais aux cheveux aussi long que les miens, dès le premier soir, je suis tombée en amour avec l’ambiance de la ville. Nous sommes ensuite allés faire un tour dans le quartier alentour à l’hôtel, un dépaysement total rien que dans les rues. Des marchands de tout, partout. Et ils travaillent tout le temps, si bien que quand je vois les français se plaindre ça me fait bien rire. J’ai compris ce soir là, en voyant tout ces gens, heureux de partager un repas en famille dans la rue, travailler pour gagner leurs vies,  que je me trouvais bien au pays du sourire, mais ce que j’ignorais encore à ce moment là, c’est le profond désespoir que j’éprouverai à mon retour en France.

DSC_0042

DSC_0068

DSC_0057

IMG_1090.JPG

Les jours suivants nous avons vadrouillés dans Bangkok, à pied, en touk-touk, à pied et encore en Touk-touk. Le deuxième jour nous avons voulus nous plonger directement dans la beauté de la ville : Direction le Grand Palais Wat Phra Keo, un site époustouflant, qui m’a un peu plus conforter dans l’amour qui naissait au fond de moi peu à peu mais sûrement. Après cette longue visite, nous avons visité le Wat Poh, ou le temple du Bouddha allongé, là encore et même plus que Wat Phra Keo, j’ai ressenti la foi des gens, ça m’a ramené à ce que j’avais ressentit à Marrakech avec la prière : la cohésion, l’espoir, c’était vraiment émouvant. J’ai d’ailleurs eu ce sentiment très souvent en Thaïlande, j’étais quotidiennement tellement émue par leur gentillesse, leur sourire, leur générosité, la beauté de leur pays, que j’en avais très souvent le coeur serré et les larmes aux yeux quand j’osais comparer leur façon d’être, à celle de nous autres occidentaux.

DSC_0032.JPG

DSC_0056.JPG

A Bangkok comme dans toutes les villes qui suivirent, je me suis plus souvent restaurer dans la rue, qu’ailleurs, et je n’ai jamais eu de déception, tout était délicieux, je ne suis jamais tombé malade durant mon séjour. J’ai acheté de la nourriture partout et à toute heure, car là-bas, qu’importe l’heure, si t’as faim, tu manges. Je me suis très vite plié à leur mode de vie : Je mangeais beaucoup surtout le matin car la chaleur était à son seuil minimal, chose que je ne fais jamais en France. Mangé dans la rue, en marchant, regardant les paysages de la ville.

DSC_0086.JPG

DSC_0093.JPG

DSC_0097.JPG

Le troisième jour, nous sommes partis à Ayutthaya, ce fut de tout mon séjour, une des plus belles visites, et une des plus meurtrières au  niveau chaleur : 40° degrés à l’ombre, ce jour là, j’ai bu facilement 5 litres d’eau dans la journée, sans même excusez moi du terme, pisser une seule fois jusqu’à mon retour à Bangkok, tant la chaleur me faisait transpirer sous ma djellaba. Une visite merveilleuse avec une guide chinoise adorable qui avait l’air de craqué pour moi, c’était bien drôle. En fin de journée nous avons visités non loin d’Ayutthaya, une des résidences secondaires du roi, située au beau milieu d’un parc immense, nous avons loué un caddy de golf pour parcourir le parc avec un anglais et une indienne très sympathique, mais aussi flinguer par la chaleur que nous.Une journée fatiguante mais qui nous en a mis plein les yeux. Ayutthaya est un incontournable. Le quatrième jour, nous sommes partis tôt le matin pour nous rendre au floating market (marché flottant) ce sera le seul jour un peu énervant de notre séjour, car nous sommes tombés dans une arnaque à touriste, les Thaïlandais parlent assez mal l’anglais et nous ont conduit au floating market de Daemon Saduak au lieu de nous mené au floating market d’Amphawa (qui est plus traditionnel, beaucoup moins attrape-touriste), arrivé à notre insu après 1h de taxi à Daemon Saduak, la déception fût telle que nous n’avons même pas payés pour rentrer (un prix scandaleux de 2000 baths par personne soit environ 50€ par personne pour rentrer sans compter les potentiels achats et avec un temps limité, bref une arnaque) nous nous sommes donc disputés avec la femme en lui expliquant qu’on ne paierait jamais un tel prix pour le marché le plus attrape couillon des alentours de Bangkok. Du coup pas de marché flottant, retour à Bangkok. Nous avons continués nos vadrouilles nocturnes, l’envie de goûter aux insectes nous conduis à Khao San Road, l’artère touristique de Bangkok. Les avis divergent sur cette rue : si vous êtes anti-touriste, eh bien j’ai envie de vous dire, restez chez vous car partout ou nous voyageons nous sommes des touristes. Et si vous êtes comme moi, que le vent vous porte ou il veut, et bien faites un petit détour à Khao San Road, pourquoi ? Pour l’ambiance festive, pour prendre un petit starbucks, pour goûter les insectes, pour faire un shopping super rentable niveau fringue car le marchandage est pire qu’un souk à Marrakech, je suis revenue les bras chargés de cadeaux pour mes proches. Le lendemain, direction le Nord de la Thaïlande : Chiang Mai.

DSC_0101.JPG

DSC_0108

DSC_0117

DSC_0109

DSC_0131

DSC_0176

 

4 commentaires Ajouter un commentaire

  1. Super article, qui me donne envie de retourner en Thaïlande mais cette fois ci à Bangkok ou plus au nord =)
    Quand je lis l’air sent une odeur je vois tellement laquelle, un peu comme dans une serre ahah.
    La photo des deux petits est magnifique!
    Le Tiger Kingdom j’ai failli y aller mais finalement quand j’ai su vraiment ce qu’il se passait avec les tigres j’ai annulé. 🙂
    Quel magnifique pays sinon!

    J'aime

    1. Oh oui qu’est ce que j’aimerai y retourner et faire les pas alentours au passage, pourquoi pas me retirer quelques mois en asie du sud est ? Il faut que je mette pas mal d’argent de côté si je veux réalisé ce beau projet ! Mais c’est vraiment un pays superbe, et qu’est ce que j’ai pu déprimé en rentrant, je n’arrivais plus à me faire à la vie ici, et à la morosité ambiante, qu’il n’y a pas là-bas malgré le fait qu’ils soit plus dans la « merde » que nous. Va savoir pourquoi c’est nous les occidentaux qui nous plaignons le plus.

      Ravie que l’article t’ai plu 🙂

      J'aime

  2. Merci pour ce voyage ! Le récit et les photos m’ont transporté !!! Franchement, ça vend du rêve ! j’ai hâte d’y aller un jour !!
    En espérant que la prochaine fois vous ayez plus de chance avec les avions ! 🙂

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s